Prières

FacebookTwitterGoogle+Email

 

POURQUOI LA PRIÈRE

La prière est un acte fondamental de la foi chrétienne, vécue comme une action de Grâce et de communion avec DIEU une communion d’esprits entre Dieu et les Siens. C’est « Dieu le Père » que l’on prie « au Nom du Seigneur Jésus-Christ ».

Dans l’Évangile selon Jean, Jésus-Christ indique comment prier à ses fidèles :

 

…et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. (14) Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

…En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. (24) Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite.

  Si  vous  avez  envie  de  faire  partager  une  prière  que  vous  aimez  particulièrement,  faites  nous  la  parvenir  soit :

celle-ci sera mise en ligne pour un mois afin que chacun puisse l’apprécier.

 


Quelques rappels 

Acte de contrition

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

 

 Acte de foi

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées et que vous nous enseignez par votre sainte Eglise, parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. Amen.

 

Acte d’espérance

 Mon Dieu, j’espère avec une ferme confiance que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j’observe vos commandements, le bonheur éternel dans l’autre, parce que vous nous l’avez promis et que vous êtes toujours fidèle à vos promesses.

 

 Acte de charité

Mon Dieu, je t’aime de tout mon cœur et par-dessus toutes choses parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et j’aime mon prochain comme moi-même pour l’Amour de soi.

 

Le commandement de Dieu

(«La loi a été communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venus par Jésus-Christ » (Jn 1, 17). Voir Exode 20, 1 à 17 c)

 

 

Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout.

Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect.

Tu sanctifieras le jour du Seigneur.

Tu honoreras ton père et ta mère.

Tu ne tueras pas.

Tu ne feras pas d’impureté.

Tu ne voleras pas.

Tu ne mentiras pas.

Tu n’auras pas de désir impur volontaire.

Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui.

 

 

 

  Les commandements de l’Eglise

 («La loi nous a servi de pédagogue» (Ga 3, 24))

 

  Tu sanctifieras les fêtes d’obligation (Noël, Ascension, Assomption et Toussaint).

Tu assisteras à la messe les dimanches et les fêtes d’obligation.

Tu te confesseras au moins une fois l’an.

Tu communieras chaque année au Temps Pascal.

Tu jeûneras les jours fixés par l’Eglise (le mercredi des cendres et le vendredi saint).

Tu feras pénitence

(l’abstinence de viande n’est plus obligatoire sauf les deux jours de jeûne. De nouvelles formes de pénitence et de partage : se priver de télévision ou d’alcool, …..).

 

 

 Le plus grand des commandements :

 

«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit».

 

 

 Et voici le second  :

 «Tu aimeras ton prochain comme toi-même».

 

 

Tout ce qu’il y a dans l’Ecriture, dans la loi et les prophètes, dépend de ses deux commandements.